Sommaire [ 1-15 ]
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
7 | 8 | 9 | 10 | 11
12 | 13 | 14 | 15

Sommaire [ 16-30 ]
16 | 17 | 18 | 19 |20
21 | 22 | 23 | 24 | 25
26 | 27 | 28 | 29 | 30

Sommaire [ 31-45 ]
31 |
32 | 33 | 34 | 35
36 | 37 | 38 | 39 | 40
41 | 42 | 43 | 44 | 45

Sommaire [ 46-60 ]
46 | 47 | 48 | 49 | 50
51 | 52 | 53 | 54 | 55
56 | 57 | 58 | 59 | 60

Sommaire [ 61-75 ]
61 | 62 | 63 | 64 | 65
66 | 67 | 68 | 69 | 70
71 | 72 | 73 | 74 | 75

Sommaire [ 76-90 ]
76 | 77 | 78 | 79 | 80
81 | 82 | 83 | 84 | 85
86 | 87 | 88 | 89 | 90

Sommaire [ 91-105 ]
91 | 92 | 93 | 94 | 95
96 | 97 | 98 | 99 | 100
101 | 102 | 103 | 104 | 105

LES CHRONIQUES DE PROLOGUE
Par : AUGUSTIN LEBEAU [ 1851-1852 ]
Retour au bercail

Prologue, mardi 2 décembre 1851

Comme chacun le sait, l'île aux fermiers est fermée depuis la Saint-Michel. Mais Rebelle, comme nous l'avons déjà écrit, avait donné des sueurs froides à son propriétaire le seigneur Prologue. La battue n'a pas permis de ramener le cheval au bercail.

Mais la battue a permis aux habitants de se rendre compte qu'un autre cheval manquait à l'appel. Rétif, tout comme Rebelle, faisait donc «l'école buissonnière».

En ce début de décembre, une grande question plane dans l'air. Certains la formulent comme ceci : « les chevaux sont-ils intelligents ?», d'autres «les chevaux sont-ils plus intelligents que certains hommes ?», d'autres «Lancette est-il plus intelligent que Rétif et Rebelle ?».

Il faut dire que la dernière aventure de Lancette, retrouvé dans la cuisine de Thérèse, a frappé l'imagination populaire et amusé tout le monde.

Comme je l'ai déjà écrit, suite à cette aventure, bien des histoires ont circulé dans le village et Jérôme Lagibotière n'a pas manqué l'occasion de raconter, lui qui en avait vu bien d'autres dans les chantiers, sa fameuse histoire de la jument abandonnée.

Il faut dire que cette histoire plaît beaucoup et que Jérôme sait comment la raconter pour forcer l'admiration des petits et des plus grands! Nous avons cependant remarqué que cette histoire évolue au gré des humeurs du conteur qui effectue des changements à la version originale dans le but bien arrêté d'adapter le récit à l'âge des personnes qui composent son auditoire.

Il y a plusieurs jours que les autres chevaux sont bien au chaud dans leur écurie. Mais Rétif et Rebelle ne semblent pas pressés de revenir.

Rétif est un magnifique étalon qui appartient à Léon Simard en personne. On n'arrive pas encore à savoir dans le village laquelle des deux bêtes (je parle ici de Rétif et de Léon) est la plus fière et la plus intelligente! Pour sûr, Eustache Lavoie affirme que c'est Rétif. Mais le marchand n'a pas les idées toujours très claires lorsqu'il s'agit de parler de son beau-frère.

Le comportement du cheval fait donc jaser. D'aucuns y voient l'intelligence du cheval qui semble faire exprès pour humilier son maître, d'autres y voient plutôt un fort instinct animal; Rétif aime tout simplement être libre. Les derniers y dénoncent plutôt l'influence néfaste de Rebelle.

Léon, tout comme le seigneur Gonzague Prologue a organisé avec ses engagés une autre battue pour ramener le cheval de gré ou de force. Après bien des péripéties et quelques légères blessures occasionnées par les ruades du cheval, Léon a dû mettre fin à cette folle poursuite. Il attend tout simplement que la nature ait raison de la nature. Lorsque la nourriture manque, Rétif devient tout doux, tout doux!

En son for intérieur Léon croit que Rétif le récompense bien de cette liberté provisoire car il lui donne de belles victoires. Il répète à qui veut l'entendre pour se consoler des caprices de son champion :

— Eustache Lavoie a beau faire le jars, c'est mon cheval qui gagne toutes les courses. Il ne peut pas en dire autant de son soi-disant pur-sang! C'est plutôt une pure perte qu'il devrait dire!

Et Léon, chaque fois qu'il fait ce jeu de mot bien enfantin éclate d'un grand rire!

Quoi qu'il en soit, plus le temps passe et plus Rétif devient, à l'instar de Rebelle, une légende vivante. Et Léon Simard aime bien qu'on parle de son cheval!

En ce début de décembre, plusieurs personnes au village font des paris sur la date exacte du retour de Rétif et de Rebelle. Un compte détaillé des prédictions est d'ailleurs précieusement conservé à l'auberge. Trefflé Bellerive, le passeur, a prédit la rentrée des deux chevaux pour le 2 décembre.
C'est pour cette raison qu'il épie depuis le matin les abords de l'île aux fermiers.

Après quelques heures de guet il voit d'abord arriver Rebelle puis Rétif. Ce dernier hennit très fort comme pour demander qu'on vienne le chercher. À cet appel, Trefflé envoie un messager à l'auberge et chez Léon Simard pour avertir que les deux chevaux sont prêts pour le voyage de retour. La rivière n'est pas encore gelée, il faudra donc utiliser le bac.

Léon traverse la rivière avec le passeur. De l'autre côté, Rétif observe le tout d'un oeil approbateur. Il se laisse embarquer sans faire de difficultés et Rebelle le suit sans discussion!

Au village, il y a déjà attroupement. C'est qu'on espère que l'événement devienne le prétexte d'une soirée dansante chez Léon.

Mais il n'y a pas que les hommes qui fêtent! Il y a les bêtes qui, à leur manière, manifestent leur contentement de revoir Rebelle et Rétif!


Augustin Lebeau, journaliste

La grange Yankee
et
l'enclos des chevaux.
La résidence du juge de paix.

Donald Laprise

Chez Donald Laprise

La chambre des enfants transformée en chambre d'amis.
Chez Donald Laprise
Percepteur seigneurial

Le bureau

Chez Donald Laprise

Le salon de la résidence.