Sommaire [ 1-15 ]
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
7 | 8 | 9 | 10 | 11
12 | 13 | 14 | 15

Sommaire [ 16-30 ]
16 | 17 | 18 | 19 |20
21 | 22 | 23 | 24 | 25
26 | 27 | 28 | 29 | 30

Sommaire [ 31-45 ]
31 |
32 | 33 | 34 | 35
36 | 37 | 38 | 39 | 40
41 | 42 | 43 | 44 | 45

Sommaire [ 46-60 ]
46 | 47 | 48 | 49 | 50
51 | 52 | 53 | 54 | 55
56 | 57 | 58 | 59 | 60

Sommaire [ 61-75 ]
61 | 62 | 63 | 64 | 65
66 | 67 | 68 | 69 | 70
71 | 72 | 73 | 74 | 75

Sommaire [ 76-90 ]
76 | 77 | 78 | 79 | 80
81 | 82 | 83 | 84 | 85
86 | 87 | 88 | 89 | 90

Sommaire [ 91-105 ]
91 | 92 | 93 | 94 | 95
96 | 97 | 98 | 99 | 100
101 | 102 | 103 | 104 | 105

LES CHRONIQUES DE PROLOGUE
Par : AUGUSTIN LEBEAU [ 1851-1852 ]
Ondoiement d'un nouveau-né

Prologue, vendredi 19 décembre 1851

Ce vendredi 19 décembre est une journée bien triste pour la famille de Sean McLean car Judith a accouché d'un enfant qui semble très malade. Malheureusement, la sage-femme du village était occupée ailleurs et c'est la vieille Laura Johnson qui l'a assisté à l'accouchement.

Judith ne va pas très bien. Une chance que les enfants ne sont pas à la maison. La voisine s'occupe d'eux pour quelques jours!

— Vous devriez aller quérir monsieur le curé car je pense que l'enfant ne passera pas la journée. La fièvre peut l'emporter très rapidement.

C'est à toute jambe que Sean dévale la petite montée qui le sépare du presbytère du village.

Il revient vite à la maison et monsieur le curé Chandonnay l'accompagne. L'enfant est ondoyé en attendant qu'il puisse le baptiser!

À peine quelques minutes après l'ondoiement l'enfant expire doucement.

Judith pleure à chaudes larmes! L'an passé elle avait fait une fausse-couche et cette année elle perd son bébé après l'avoir porté 9 mois avec tant d'amour.

Mais, lui dit monsieur le curé, c'est un ange de plus au ciel! Il n'a pas eu le temps de faire le mal et de salir son âme. Il est avec Dieu pour l'éternité.

Malgré ces paroles qui se veulent réconfortantes, Judith et Sean sont bien tristes.

Ils pensent alors à Christophe, Osias et Joseph-Marie qui avaient tant hâte de connaître leur petit frère ou petite soeur.


Augustin Lebeau, journaliste

La grange Yankee
et
l'enclos des chevaux.
La résidence du juge de paix.

Donald Laprise

Chez Donald Laprise

La chambre des enfants transformée en chambre d'amis.
Chez Donald Laprise
Percepteur seigneurial

Le bureau

Chez Donald Laprise

Le salon de la résidence.