Sommaire [ 1-15 ]
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
7 | 8 | 9 | 10 | 11
12 | 13 | 14 | 15

Sommaire [ 16-30 ]
16 | 17 | 18 | 19 |20
21 | 22 | 23 | 24 | 25
26 | 27 | 28 | 29 | 30

Sommaire [ 31-45 ]
31 |
32 | 33 | 34 | 35
36 | 37 | 38 | 39 | 40
41 | 42 | 43 | 44 | 45

Sommaire [ 46-60 ]
46 | 47 | 48 | 49 | 50
51 | 52 | 53 | 54 | 55
56 | 57 | 58 | 59 | 60

Sommaire [ 61-75 ]
61 | 62 | 63 | 64 | 65
66 | 67 | 68 | 69 | 70
71 | 72 | 73 | 74 | 75

Sommaire [ 76-90 ]
76 | 77 | 78 | 79 | 80
81 | 82 | 83 | 84 | 85
86 | 87 | 88 | 89 | 90

Sommaire [ 91-105 ]
91 | 92 | 93 | 94 | 95
96 | 97 | 98 | 99 | 100
101 | 102 | 103 | 104 | 105

LES CHRONIQUES DE PROLOGUE
Par : AUGUSTIN LEBEAU [ 1851-1852 ]
Sommaire [ 31-45 ]

• Chronique numéro 31
• Vendredi, le 12 décembre 1851

La vie de bûcheron au chantier.
Julien Duperré se décide enfin à parler de sa vie au chantier.



• Chronique numéro 32
• Vendredi, le 19 décembre 1851

Ondoiement d'un nouveau-né.
L'enfant que Judith vient de mettre au monde est malade. On fait venir le curé pour l'ondoyer. L'enfant meurt quelques minutes plus tard.


• Chronique numéro 33
• Mercredi, le 24 décembre 1851

Réveillon de Noël à Prologue.
C'est la veille de Noël, la plus belle fête de l'année. Est-ce vraiment la veille de Noël pour tout le monde?


• Chronique numéro 34
• Mercredi, le 25 décembre 1851

Noël chez les Desrosier.
L'oncle Éphreme réveille les enfants et, à leur demande, raconte encore l'histoire de son veil ami Joseph-François.


• Chronique numéro 35
• Lundi, le 29 décembre 1851

Quête de l'Enfant-Jésus.
Un homme est mort et on met son banc aux enchères. Personne n'en veut car ce dernier est réputé avoir mauvaise langue. Les Lavoie racontent leur quête de l'Enfant-Jésus.


• Chronique numéro 36
• Jeudi, le 1 janvier 1852

La guignolée.
On passe la guignolée à Prologue. On ramasse ainsi des vivres pour les plus pauvres. Mais on s'amuse aussi...


• Chronique numéro 37
• Mardi, le 6 janvier 1852

Fête de Rois - Épiphanie.
C'est l'épiphanie. Devinez qui sera élu roi de la soirée à l'auberge ? Un indice : il pourra jouer de la cornemuse...


• Chronique numéro 38
• Vendredi, le 9 janvier 1852

Amoureux en balade.
Jane-Edith Caldwell et Luc Papineau profitent d'un congé pour passer quelques moments ensemble. Ils vont rejoindre Trefflé et Jos près de la rivière.


• Chronique numéro 39
• Mercredi, le 14 janvier 1852

Feux de l'enfer sur la grange.
Marie-Louise Beaulieu est apeurée. Les feux de l'enfer sont sur le hangar où se trouve son mari. Elle fonce à son secours pour découvrir trois hommes barbouillés et heureux. Elle veut savoir ce qui se passe...

• Chronique numéro 40
• Vendredi, le 16 janvier 1852

Prédictions de Joseph Simard.
Joseph Simard a un talent particulier pour prédire le temps qu'il fera. Depuis quelques jours, il observe un grand nombre de signes. Un événement exceptionnel se prépare. La tempête du siècle? C'est bien possible.


• Chronique numéro 41
• Dimanche, le 18 janvier 1852

Deux clans se forment.
Joseph Simard annonce 6 pieds de neige. La rumeur se répand et s'amplifie. Deux clans se forment. Ceux qui croient et ceux qui ne croient pas. Qui aura raison?


• Chronique numéro 42
• Mardi, le 20 janvier 1852

Branle-bas avant la tempête.
La bande à Paulin creuse ses tunnels. À l'auberge, on discute ferme sur les mesures à prendre contre la tempête. Jérôme Lagibotière a une idée. Tous se mettent à la tâche. Puis, la tempête se lève.


• Chronique numéro 43
• Jeudi, le 22 janvier 1852

Tempête sur Prologue.
La tempête fait rage depuis deux jours. Le vent, la neige et le froid sont implacables. Les cheminées de neige tiennent bon. L'inquiétude gagne les demeures.


• Chronique numéro 44
• Samedi, le 24 janvier 1852

Crache en l'air, tombe sur le nez.
La tempête dure. Les fenêtres deviennent aveugles. Ceux qui n'ont pas pris des mesures contre la tempête s'en mordent les doigts. Faut croire que le Seigneur n'aime pas les «fins finauds», le curé non plus d'ailleurs.


• Chronique numéro 45
• Lundi, le 26 janvier 1852

Quatre enfants manquent à l'appel.
La tempête s'est finalement calmée. Les premiers sortis aident les autres à déblayer les portes. Pendant ce temps, Paulin et sa bande se réfugient dans les tunnels. Une partie des tunnels s'effondre, les voilà bloqués. Ils ont peur.
La grange Yankee
et
l'enclos des chevaux.
La résidence du juge de paix.

Donald Laprise

Chez Donald Laprise

La chambre des enfants transformée en chambre d'amis.
Chez Donald Laprise
Percepteur seigneurial

Le bureau

Chez Donald Laprise

Le salon de la résidence.